Archives de l’Auteur cdelori

Célestin Akamene

Célestin a terminé ses études universitaires, il a réussi avec 61,96 % en informatique de gestion à Goma.  Nous le parrainons depuis 5 ans.  Son premier projet est de faire un stage professionnel de 6 mois ou plus, il n’a pas encore commencé.  Photos envoyées lors de sa défense de mémoire.  On est très fièrs de toi.

IMG_8854IMG_9019

Nouvelles de Jules Awezeo

Jules, professeur au CSPC, poursuit des études à l’Institut Supérieur de Pédagogie à Isiro en français et Linguistique africaine.  IMG_20191031_095636IMG_20191031_111503

Photos de Mathieu Bakimani

Mathieu, professeur au CSPC étudie en 2ème graduat en géographie et environnement. Il nous a envoyé des photos.

 

Photos d’Emmanuel

Emmanuel a partagé une série de photos en ville, avec ses parents, dans sa case, à l’université….

Nouvelles des étudiants parrainés

Chaque année scolaire, l’asbl soutient des étudiants dans la poursuite de leurs études supérieures.  Les étudiants sont choisis par le comité de gestion de l’école et doivent nous envoyer un questionnaire avec leurs motivations.   Pour l’année scolaire 2017/2018, nous avons soutenu 3 professeurs de l’école en formation à l’Institut Supérieur de Pédagogie à Isiro en Anglais/Histoire, Math/Physique et Anglais respectivement.  Sept autres étudiants poursuivent leurs études en Soins infirmiers/laboratoire, informatique, médecine et construction.  Voici les nouvelles de cette année scolaire.

Les professeurs ont encore une année pour terminer leur graduat.  A l’obtention de leur diplôme, ils doivent réintégrer l’école.  Les quatre étudiants à L’Institut Supérieur des Techniques Médicales évoluent bien: Ernest Asoma a terminé en option hospitalière,   Edouard Anyamubotio continue encore un an en option laboratoire et Henriette et Marie continuent en 2éme.

Célestin Akamene a réussi avec 65% et rentre en 2éme et dernière  année d’informatique de gestion.  Début Septembre, il commence un stage de 2 mois chez Vodacom.   Emmanuel Azateka a défendu son travail sur la fistule  et commence son 3ème doctorat en médecine.  Il est intéressé par le sujet de la fistule et souhaite se spécialiser en chirurgie féminine.  Les professeurs viennent d’autres régions pendant l’été pour enseigner, il n’a pas encore passé ses examens. Fiston Mayongo termine sa 3ème en  construction.  Hélas son ordinateur n’est pas assez puissant pour les programmes techniques.

Nous sommes fiers de nos étudiants qui étudient dans des conditions difficiles et qui persévèrent!

 

Un beau message de Célestin

Bonjour Madame,

Juste pour vous informer que je revenais de vacances à Pawa et j’ai déjà commencé les cours de première licence.

Vraiment Madame, la famille était très contente de toi du fait que tu nous a aidé durant trois ans en payant nos études et tu continues à nous appuyer à la poursuite de notre études.

La famille m’a dit de te dire merci beaucoup pour le soutien et que le bon Dieu t’accorde longue vie.

Je me porte bien et j’évolue bien avec les cours.

Celestin

Etudiant en 1ère licence en Informatique de Gestion à Goma

Célestin a réussi avec 62.4% en 1ère session, quelle fierté pour nous!

20170714_155223

IMG_3786IMG_3781

Edouard, étudiant à L’ISTM en soins infirmiers et laboratoire nous écrit

Lettre Edouard

Célestin participe aux JDJ

Bonsoir madame,

Je vais bien.
C’est aujourd’hui que nous avons commencé la JDJ (journée diocésaine de jeunes) .
Plus de 17000 jeunes venu du Rwanda, Burundi, Tanzanie, Kenya et partout dans la province du Nord et sud Kivu. Nous avons les différents thèmes :la paix, la cohabitation, l’entreprenariat et nous avons des événements culturels.  Cet événement prendra trois jours.

Comme message « le puissant fit pour moi des merveilles, Saint est son nom (Luc. 1,49) »

Belle nuit madame.

Célestin

Ernest, étudiant à l’Institut supérieur des Techniques médicales, répond à nos questions

  1. Présente-toi : tes origines, tes parents, ta famille, ton village, tes études… Quelle est ta connexion avec Pawa ?

Je suis Ernest BUZUKO ASOMA, originaire de la Chefferie Mahaa à environ 100 km de Pawa dans le Territoire de Wamba. Je suis fils de Mr Jean-Baptiste Asoma Idoti, le troisième d’une famille de 5 enfants. J’ai fait mes études primaires au Complexe Scolaire Les petits Champions jusqu’au niveau de la deuxième secondaire. Jai du quitté l’école pour poursuivre mes études à Isiro jusqu’à l’obtention de mon diplôme d’Etat car mon père malade, ne pouvait plus payer mes études. Ce sont les efforts de ma mère et de ma grande-sœur qui font les travaux dans le champ et un petit commerce à la sauvette des denrées alimentaires qui m’ont aidé à terminer mes études secondaires. Si j’ai toujours vécu à Pawa, c’est parce que j’y suis né. Mon père fut chauffeur de l’Hôpital à l’époque où FOPERDA fonctionnait à Pawa.

 

  1. Parle-nous de tes études universitaires, de tes travaux, de tes examens, de tes stages … Quelle est l’ambiance, l’organisation au niveau des études, des logements… à l’université ? Pourquoi as tu choisi ces études, cette université ? Quel avenir envisages-tu après tes études ? Où espères-tu travailler ?

Mes études universitaires ont bien évoluées durant cette année académique. Au début, j’avais de la peine à m’adapter avec les cours à caractère médical mais comme c’était mon choix je m’y suis appliqué et j’ai réussi avec 56,2%. Le travail à l’université n’est pas facile mais il faut travailler. Au cours de l’année, nous avons des interrogations, des travaux pratiques et les examens sur lesquels les enseignants nous évaluent. En plus de cela, il y a le stage obligatoire d’un mois mais pour plus d’exercices, chacun peut volontairement se donner des heures supplémentaires. Au niveau de l’institution, l’organisation était bonne car il n’ya pas eu des temps morts pour les cours. Les enseignants étaient ponctuels et nous avons clôturé l’année à la date officielle prévue. L’histoire du choix de ces études est un souci d’enfance ensuite l’état de santé de mon père n’a fait que pousser à atteindre cet objectif qui est ne prendre soins des malades. Après mes études, je compte travailler à Pawa même pour venir en aide à mon père et aux malades du milieu. J’ai choisi cette université pour le sérieux que prennent les enseignants pour notre formation.

  1. Quelles sont les difficultés que tu rencontres dans la vie quotidienne et dans tes études ? Qu’est ce qui fonctionne bien pour toi ?

Comme je l’ai dit tantôt, c’est au début que j’ai éprouvé des difficultés pour mon adaptation à l’université. Dans la vie quotidienne, j’avais bien des difficultés car à l’absence de maman, je devais prendre soins de mon père car à son état il est incapable de se débrouiller. Il m’était aussi difficile d’avoir quelques effets de première nécessité sans recourir à un membre de la famille.

  1. Quelles sont tes passions, tes centres d’intérêt ?

J’aime aider les démunis, les malades, les enfants … J’aime le sport, le football et le volleyball, la lecture, la musique et les cercles d’amis.

  1. Comment vis-tu ta vie sociale : amis, activités, loisirs, sorties le weekend, … ?

Ma vie sociale est bonne car je suis en bonne relation avec les gens du village et les amis. J’aime suivre les informations à la radio et à la télévision. Je fais partie de l’équipe de football et de volleyball du Plateau médical de Pawa.

  1. Travailles-tu parallèlement à la poursuite de tes études ? Si oui, qu’est-ce que tu fais ?

Pour la poursuite de mes études, je travaille toutes les fois qu’une opportunité se présente, par exemple pendant les campagnes de vaccination, je travaille pendant 5 à 10 jours pour gagner un peu d’argent qui m’aident à suppléer à mes besoins. Je combine ces travaux avec les études.

  1. Voudrais-tu nous envoyer des photos de toi ?

Je vous enverrai mes photos.

  1. Toute autre information tu souhaites partager avec nous.

J’aime vraiment l’orientation que j’ai choisie parce que je suis prêt à venir en aide aux malades durant toute ma vie. Je regrette le fait que je ne peux pas directement avoir contact avec vous faute de connexion internet. Sinon, j’aurai besoin d’avoir des amis en Belgique avec qui je pourrai régulièrement communiquer.

  1. Comment évolue ta vie en général depuis le début de tes études universitaires ? Vas-tu une amélioration dans tes conditions de vie d’étudiant ?  Pourquoi ?

En général, ma vie évolue bien depuis que j’ai commencé les études universitaires. Tout mon temps est correctement réparti quoi que les conditions de vie soient difficiles dans notre milieu.

%d blogueurs aiment cette page :