Ernest, étudiant à l’Institut supérieur des Techniques médicales, répond à nos questions

  1. Présente-toi : tes origines, tes parents, ta famille, ton village, tes études… Quelle est ta connexion avec Pawa ?

Je suis Ernest BUZUKO ASOMA, originaire de la Chefferie Mahaa à environ 100 km de Pawa dans le Territoire de Wamba. Je suis fils de Mr Jean-Baptiste Asoma Idoti, le troisième d’une famille de 5 enfants. J’ai fait mes études primaires au Complexe Scolaire Les petits Champions jusqu’au niveau de la deuxième secondaire. Jai du quitté l’école pour poursuivre mes études à Isiro jusqu’à l’obtention de mon diplôme d’Etat car mon père malade, ne pouvait plus payer mes études. Ce sont les efforts de ma mère et de ma grande-sœur qui font les travaux dans le champ et un petit commerce à la sauvette des denrées alimentaires qui m’ont aidé à terminer mes études secondaires. Si j’ai toujours vécu à Pawa, c’est parce que j’y suis né. Mon père fut chauffeur de l’Hôpital à l’époque où FOPERDA fonctionnait à Pawa.

 

  1. Parle-nous de tes études universitaires, de tes travaux, de tes examens, de tes stages … Quelle est l’ambiance, l’organisation au niveau des études, des logements… à l’université ? Pourquoi as tu choisi ces études, cette université ? Quel avenir envisages-tu après tes études ? Où espères-tu travailler ?

Mes études universitaires ont bien évoluées durant cette année académique. Au début, j’avais de la peine à m’adapter avec les cours à caractère médical mais comme c’était mon choix je m’y suis appliqué et j’ai réussi avec 56,2%. Le travail à l’université n’est pas facile mais il faut travailler. Au cours de l’année, nous avons des interrogations, des travaux pratiques et les examens sur lesquels les enseignants nous évaluent. En plus de cela, il y a le stage obligatoire d’un mois mais pour plus d’exercices, chacun peut volontairement se donner des heures supplémentaires. Au niveau de l’institution, l’organisation était bonne car il n’ya pas eu des temps morts pour les cours. Les enseignants étaient ponctuels et nous avons clôturé l’année à la date officielle prévue. L’histoire du choix de ces études est un souci d’enfance ensuite l’état de santé de mon père n’a fait que pousser à atteindre cet objectif qui est ne prendre soins des malades. Après mes études, je compte travailler à Pawa même pour venir en aide à mon père et aux malades du milieu. J’ai choisi cette université pour le sérieux que prennent les enseignants pour notre formation.

  1. Quelles sont les difficultés que tu rencontres dans la vie quotidienne et dans tes études ? Qu’est ce qui fonctionne bien pour toi ?

Comme je l’ai dit tantôt, c’est au début que j’ai éprouvé des difficultés pour mon adaptation à l’université. Dans la vie quotidienne, j’avais bien des difficultés car à l’absence de maman, je devais prendre soins de mon père car à son état il est incapable de se débrouiller. Il m’était aussi difficile d’avoir quelques effets de première nécessité sans recourir à un membre de la famille.

  1. Quelles sont tes passions, tes centres d’intérêt ?

J’aime aider les démunis, les malades, les enfants … J’aime le sport, le football et le volleyball, la lecture, la musique et les cercles d’amis.

  1. Comment vis-tu ta vie sociale : amis, activités, loisirs, sorties le weekend, … ?

Ma vie sociale est bonne car je suis en bonne relation avec les gens du village et les amis. J’aime suivre les informations à la radio et à la télévision. Je fais partie de l’équipe de football et de volleyball du Plateau médical de Pawa.

  1. Travailles-tu parallèlement à la poursuite de tes études ? Si oui, qu’est-ce que tu fais ?

Pour la poursuite de mes études, je travaille toutes les fois qu’une opportunité se présente, par exemple pendant les campagnes de vaccination, je travaille pendant 5 à 10 jours pour gagner un peu d’argent qui m’aident à suppléer à mes besoins. Je combine ces travaux avec les études.

  1. Voudrais-tu nous envoyer des photos de toi ?

Je vous enverrai mes photos.

  1. Toute autre information tu souhaites partager avec nous.

J’aime vraiment l’orientation que j’ai choisie parce que je suis prêt à venir en aide aux malades durant toute ma vie. Je regrette le fait que je ne peux pas directement avoir contact avec vous faute de connexion internet. Sinon, j’aurai besoin d’avoir des amis en Belgique avec qui je pourrai régulièrement communiquer.

  1. Comment évolue ta vie en général depuis le début de tes études universitaires ? Vas-tu une amélioration dans tes conditions de vie d’étudiant ?  Pourquoi ?

En général, ma vie évolue bien depuis que j’ai commencé les études universitaires. Tout mon temps est correctement réparti quoi que les conditions de vie soient difficiles dans notre milieu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :